GIANCARLO PEDOTE 2020
Publié le 07/11/2020

J-1

Alors que la pression monte doucement mais sûrement pour Giancarlo Pedote et les 32 autres marins engagés dans la 9eédition du Vendée Globe à la veille du coup d’envoi de l’épreuve, chacun gère à sa manières ses dernières heures de terrien. « Nous, les marins, on est un peu dingues : quand on est à terre, on veut être en mer et quand on est en mer, on veut être à terre. C’est un truc qu’il faut arrêter ! », plaisante le skipper de Prysmian Group. « J’ai envie de profiter de mes derniers instants sur la terre ferme du mieux possible, avec ma femme, Stefania, mais aussi mes enfants avec lesquels je communique autant que possible par visio. Je savoure autant que possible tout en étant, comme tous mes concurrents, cependant très impatient d’avoir les résultats des tests PCR. Pour ma part, je suis assez serein car j’ai vraiment fait très attention. J’ai porté un masque en permanence, mais aussi des gants en latex. Ce n’est toutefois pas si facile de rester dans l’attente mais parallèlement au temps que je consacre à ma famille, je me concentre sur la météo. La bonne nouvelle, c’est que les conditions pour le départ sont clémentes », souligne Giancarlo qui quittera le ponton Vendée Globe de Port Olona ce dimanche à 10h07, avant de s’élancer pour son tour du monde à 13h02.