WhatsApp Image 2021-08-09 at 14.19.49
Publié le 09/08/2021

Dans le bon tempo !

Après un départ musclé et des premiers milles toniques, avec 25 nœuds de vent et une mer chaotique, notamment au passage de Hurst Narrows, à la sortie du Solent, où ils ont dû composer avec deux mètres de vagues, Giancarlo Pedote, Martin Le Pape et leur mediawoman Martina Orsini progressent, ce lundi matin, en direction de la pointe sud-ouest de l’Angleterre, et son fameux promontoire de Land’s End. « Le vent est instable, à la fois en intensité et en direction. Il y a donc des oscillations à exploiter pour passer au plus vite la pointe des Cornouailles et ensuite faire route vers le Fastnet. C’est intéressant car il y a pas mal de petits coups à faire », a commenté le skipper de Prysmian Group qui a parfaitement bien géré son début de course, et joue actuellement des coudes avec le duo Damien Seguin – Benjamin Dutreux qu’il devance d’une courte tête au pointage. « Normalement, la partie de la course la plus compliquée est maintenant derrière nous puisqu’il s’agissait de la phase de départ. Actuellement, on navigue sous grand-voile haute et J2, avec entre 16 et 18 nœuds de vent. Tout va bien à bord », a indiqué le skipper italien qui va, d’ici peu, devoir négocier au mieux le Dispositif de Séparation du Trafic de l’archipel des Scilly composé de trois zones interdites.