A vitesse grand V vers Brest
Publié le 16/05/2019

A vitesse grand V vers Brest

Les 17 solitaires de la Bermudes 1000 milles Race, qui font désormais tous route en direction de Brest depuis le passage, vers 3 heures ce matin, de Denis Van Weynbergh au waypoint des Açores, s’étirent à présent sur 600 milles.

Cet écart, important, va continuer de s’accentuer aujourd’hui. Et pour cause, les bateaux de tête et ceux situés en queue de peloton ne sont plus soumis au même régime depuis hier. Les premiers caracolent à grande vitesse au reaching, propulsés par un flux de nord-ouest soufflant à 20 nœuds tandis que les retardataires progressent à petite vitesse dans un vent de secteur ouest sud-ouest pour 5 nœuds. Pour ce qui le concerne, Giancarlo Pedote est dans le bon wagon. Le skipper de Prysmian Group, qui occupe toujours la 5e position ce jeudi, cavale à 19 nœuds de moyenne, avec un petit avantage en termes de vitesse par rapport à son concurrent direct, Maxime Sorel. Par conséquent, le navigateur italien qui possédait 1,5 mille d’avance sur son adversaire il y a 24 heures, affiche désormais un bonus de près de 20 milles. Pour lui, pas question de mollir cependant. Il reste 300 milles à parcourir d’ici à l’arrivée et une petite phase de transition à négocier cet après-midi. Une phase qui va l’obliger, lui et les autres, à effectuer un petit recalage avant l’arrivée prévue, pour Giancarlo, demain en fin de journée.